Dalva

Je m’appelle DALVA, c’est un prénom assez étrange pour une femme originaire du Middle West

Blues des déserts urbains

C’est une musique qui tangue entre blues-racine et rock urbain, transe des déserts et « noise » hypnotique.

DALVA chante les libertés enchaînées d’une voix de louve, compose avec une guitare au bord du larsen. Elle puise sa force dans un coup de batterie fond de temps et une basse lancinante. Elle s’évade en Mauritanie, s’oublie au Mali, caresse le blues des déserts urbains, soufflant rage et rêve au gré des rails qui nous rallient, par delà les cris d’un monde en sursis.

« Réhabiliter cet album relève de la nécessité plus que d’un choix. Une urgence… car il y a bien un feu qui sommeille ici. » Rolling Stone

Texte et chant : Camille Weale
Composition et guitares : marolito
Saxophone : Erwan Salmon
Basse : Martin Feuvrais
Batterie : Alex Tual